ROLL of  HONOR

 

''Rock of the Marne''
Third Infantry Division has more Medal of Honor
Recipients than any other division in the Army *

 * La 3ème Division d'Infanterie plus de récipiendaires de la Médaille d'Honneur qu'aucune autre division dans l'Armée

Sergent Stanley BENDER

STANLEY BENDER

3ème Division d'Infanterie Américaine (3rd DIUS) –

7ème Régiment d’Infanterie

Compagnie E

31.10.1909 – 22.06.1994
 

La « Medal of Honor » des Etats Unis d'Amérique lui est décernée en 1984 pour le 40ème anniversaire du débarquement de Provence

Le 17 Août 1944 à La Londe les Maures (France) il accomplit un acte de bravoure qui lui a valu une citation.

« A délibérément avancé sur une distance de 40 mètres en terrain découvert, visible des soldats allemands, sous une pluie de feu allié et ennemi

jusqu'à une première mitrailleuse qu'il met hors d'état de nuire en une seule et courte rafale.

S'est frayé un chemin au coeur de la zône de combat malgré les explosions de grenades, en direction d'une seconde mitrailleuse distante de 25 mètres.

Alors que les deux servants qui la manoeuvrent balaient la zône et tirent deux rafales dans sa direction, il poursuit avec bravoure sous le feu des balles

et atteignant le sommet de l'emplacement, neutralise l'engin.

Indiquant à ses hommes d'occuper les trous laissés par les tirs d'obus, il parcourt 35 m de plus afin de tuer  un tireur ennemi.

A mené son groupe à la destruction de 8 points forts ennemis.

Son audace a tellement impressionné le reste de la compagnie que les hommes quittent leurs positions pour

charger en criant et en hurlant, submergeant le barrage routier ennemi et s'infiltrent en ville , détruisant au passage deux canons anti-chars,

tuant 37 allemands et en capturant 26 autres.

Il a mené ses hommes dans une attaque qui a submergé l'ennemi, détruit un barrage routier, pris une ville,

saisi en état trois passages sur la rivière Maravenne et capturé le commandement du secteur. »


(le secteur couvrait la zône de Val Rose – Saint Honoré et la Pabourette)
 

Le sergent Stanley BENDER est décédé le 22 Juin 1994 à l'âge de 85 ans.

Il repose dans le cimetière de High Lawn (ville de Fayette) dans l'Ouest de l'Etat de Virginie au Etats -Unis




(emplacement « section A – lot 360)

Document établi par Yves BOYER

Président du Comité du Souvenir Français

     De La Londe les Maures (Var-France) le 29 mai 2013


On en parle dans la presse locale en ce 18 juin 2014 :


Un des héros des combats pour la libération de Lure

Donald Kenneth SCHWAB  

                                                                                                    1st Lieutenant Donald Kenneth SCHWAB

                                                                                                             15ème Régiment d’Infanterie

                                                                            3ème Division d'Infanterie Américaine (3rd IDUS) – Compagnie E

06.12.1918 – 19.02.2005

La « Medal of Honor » des Etats Unis d'Amérique, la plus haute décoration des Etats Uni

lui est décernée à titre posthume par le Président  Obama le 18 mars 2014 pour ses actions courageuses alors qu'il est le commandant de la compagnie E, 15ème  Régiment d'Infanterie, 3ème  Division d'Infanterie, au cours d'opérations de combat contre un ennemi armé près de Lure, France le 17 septembre 1944 :

 « En cette après midi (du dimanche), aux environs de 14 h 00, le Lieutenant (Lt) Schwab menait sa compagnie à travers un terrain dégagé sur 350 mètres (à la sortie de Lure vers St Germain) lorsque son détachement reçu un feu nourri de tirs de mitrailleuses et d'armes automatiques en provenance des bois environnants.

 Le Lt Schwab à alors rapidement dégagé ses hommes en se repliant dans une position en défilé (c'est à dire dans les fossés le long de la route). Peu après il reçu l'ordre d'écraser la ligne ennemie.

 Le Lt Schwab disposa alors ses soldats en petits groupes, et avec un indomptable courage, il les a fait monter en avant, à travers le feu de l'ennemi.

Après avoir gagné quelques mètres, le Lt Schwab s'est déplacé d'homme à homme pour évaluer les blessés et organiser leur évacuation par l'arrière.

Depuis ce point d'appui, il regroupa les hommes valides pour mener une nouvelle charge en direction du principal point d'opposition ennemi en commandant à ses hommes :"Hit the dirt !" - nettoyez cette saleté !

Il s'est avancé seul en avant, à travers les tirs ennemis, et répondait avec sa carabine en visant le point d'appui allemand qui avait fait le plus de dégâts à ses hommes.

Profitant de tirs de fumigènes provoqués par les allemands, il a pu atteindre la position du mitrailleur allemand par derrière, et , soulevant une demi-couverture qui recouvrait le fossé ou la mitrailleuse était postée, il a frappé la tête du tireur d'un coup de crosse de sa carabine et l'a dégagé par l'arrière, toujours sous le feu ennemi.

Par cette action héroïque, il a désorganisé le dispositif ennemi et à provoqué son retrait »

Pour ce fait d'armes, le Lt Schwab a été décoré de la Distinguished Service Cross

Le 1st Lieutenant SCHWAB est décédé le 19 février 2005  à l'âge de 86 ans.

Il repose dans le cimetière de Hooper Dodge County, dans l’Etat du Nebraska aux Etats -Unis (emplacement « section 7  – lot 4)

                       

Sources : History Of The Third Infantry Division, Taggart 1947

Casque de Lieutenant- 3rd IDUS - Collection personnelle

Le texte lu par le Président OBAMA à l'occasion de la remise de la Médaille d'Honneur :

The President of the United States
in the name of The Congress
takes Pride in presenting the

Medal of Honor
(Posthumously)

to

SCHWAB, DONALD K.

Rank and organization: First Lieutenant (Infantry), U.S. Army, Company E, 15th Infantry Regiment, 3d Infantry Division. Place and date: Lure, France, 17 September 1944. Entered service at: Hooper, Neb.. Born: 6 December 1918, Hooper, Neb.

Citation:
For acts of gallantry and intrepidity above and beyond the call of duty while serving as the Commander of Company E, 15th Infantry Regiment, 3d Infantry Division, during combat operations against an armed enemy near Lure, France on 17 September 1944. That afternoon, as First Lieutenant Schwab led his company across four hundred yards of exposed ground, an intense, grazing burst of machinegun and machine-pistol fire sprung forth without warning from a fringe of woods directly in front of the American force. First Lieutenant Schwab quickly extricated his men from the attempted ambush and led them back to a defiladed position. Soon after, he was ordered to overwhelm the enemy line. He rapidly organized his men into a skirmish line and, with indomitable courage, again led them forward into the lethal enemy fire. When halted a second time, First Lieutenant Schwab moved from man to man to supervise collection of the wounded and organize his company’s withdrawal. From defilade, he rallied his decimated force for a third charge on the hostile strong point and successfully worked his way to within fifty yards of the Germans before ordering his men to hit the dirt. While automatic weapons fire blazed around him, he rushed forward alone, firing his carbine at the German foxholes, aiming for the vital enemy machine-pistol nest which had sparked the German resistance and caused heavy casualties among his men. Silhouetted through the mist and rain by enemy flares, he charged to the German emplacement, ripped the half-cover off the hostile firing pit, struck the German gunner on the head with his carbine butt and dragged the German back through a hail of fire to friendly lines. First Lieutenant Schwab’s action so disorganized hostile infantry resistance that the enemy forces withdrew, abandoning their formidable defensive line. First Lieutenant Schwab’s extraordinary heroism and selflessness above and beyond the call of duty are in keeping with the highest traditions of military service and reflect great credit upon himself, his unit and the United States Army. 

 

Courte biographie de Donald Kenneth SCHWAB (par Gail DAVENPORT - Hooper American Legion post #18 -15 mars 1995)

"Blessé trois fois, la bravoure de Donald Schwab mérite les honneurs"



"Donald Kenneth Schwab est né dans la ferme familiale à Hooper (Nebraska) le 6 décembre 1918. Il a fait ses études scolaires a Hooper et a été diplômé en 1936. Il aidait son père à la ferme et faisait aussi des petits boulots sur son temps libre. Donald rejoint la 6éme DI à Fort Leonard Wood, le 15 juin 1941 (appelé)
Depuis ses débuts comme soldat de 2nde classe, Donald s'est fait une place tout seul  dans l'Armée, alors que l'organisation des troupes était en gestation. Les divisions devaient s'entrainer elles même, au moyen de quelques cadres sous officiers expérimentés. Donald fut promu 1ère classe puis caporal, toujours au sein de la 6e DI. Sur les recommandations de son frère, Virgil, (capitaine de l'armée d'active) Donald s'est engagé volontairement pour passer devant la commission de sélection pour intégrer un école d'officiers. Reçu, il intègre l'école à Fort Benning (Georgie) d'ou il sort diplômé en août 1942. Il est alors affecté à camp Breckenridge (Kenntucky) ou il chargé d'aider à former et à entrainer la 98e DI en tant que chef de section avec le grade de second lieutenant. Peu après, Donald et une partie de ses hommes sont transférés à camp Shenango (Pennsylvanie) qui était une base pour les remplacements de soldats morts au combat.

De là, Donald commença son service outre mer, en mai 1943, à camp Canartel, près d'Oran en Algérie. Donald a ensuite été de Tunis en Sicile, sur la route de Palerme. Assigné à la 3ème DI, Donald rejoint le commandement du 15e RI et prend le commandement de la compagnie E, réduite alors à 35 survivants des 192 hommes que comptait l'unité au départ. Il remarqua que la compagnie E (Easy = facile) n'était pas si facile à mener, lorsqu'il fit sa première patrouille de nuit.
Donald reçu sa première blessure le 13 octobre 1943 lors du franchissement du fleuve Volturno. Blessé au genoux, il a été rapatrié à Oran au 43ème Hôpital Général. Il rejoint son unité le 4 mai 1944 alors qu'elle va aborder le bataille d'Anzio. Deux mois plus tard, l'unité de Donald progresse et fait face à un convoi de véhicules allemands qui est bombardé.
Les avions continuent à bombarder sans tenir compte de la troupe amie ! Donald est blessé une seconde fois par un éclat d'obus à l'épaule. A ce moment Donald était en rage contre ces tirs fratricides. Il a été hospitalisé pendant deux semaines. Quand il a repris ses fonctions, la 3e DI était en préparation d'un nouveau débarquement. Il était en effet ordonné l'ouverture d'un second front en France, à partir du sud.
Donald était toujours le chef de la compagnie E, réduite à 32 hommes, lorsqu'il atteint Lure, à la mi septembre 1944. Le chef de bataillon ordonna à Donald et ses hommes de détruire le point de résistance des allemands sur la route (des Vosges). Les abords de la route étaient minés, ce qui rendait les mouvements de contournement impossibles.
Donald a été cité pour avoir mené ses hommes avec succès dans cette action de combat, neutralisant un nid de mitrailleuses et faisant un prisonnier. Il a été décoré d'une Distinguished Service Cross.
Donald n'avait pas enlevé ses chaussures depuis dix jours et ses semelles étaient étaient complètement usées, lorsque le 2 novembre 1944 à Saint Dié, il fut blessé une troisième fois : un allemand avait ouvert le feu avec un pistolet mitrailleur sur son coté et déchiqueté son bras droit. Donald fut déplacé à douze kilomètres en arrière du front puis rapidement rapatrié au 43e Hôpital Général, maintenant installé à Marseille. Là, le même docteur qui l'avait soigné auparavant le reconnu et lui demanda s'il était le même gars qu'il avait déjà soigné. Donald lui répondit qu'il était bien le même homme mais qu'après tant d'efforts, il ne voulait plus se battre.
Donald avait juste deux regrets : il aurait voulu assister à la libération des camps de concentration en Allemagne et à la prise du nid d'aigle d'Hitler.
Lorsque son état fut stabilisé, Donald regagna les Etats Unis dans un navire hôpital, il a été placé dans le Winter General Army Hospital à Topeka, Kansas. Après six mois de récupération, retrouver l'usage de son bras était un sacré chalenge.
L'un des meilleurs souvenirs de Donald était quand il commandait le peloton d'honneur lors des cérémonies de remise de décorations.
Donald fut renvoyé dans son foyer durant trente jours durant lesquels il devait revenir régulièrement à l'Hôpital pour observation. Au final il a été reconnu invalide à 50% et rayé des cadres de l'Armée le 21 octobre 1945.
Il a été décoré de la Purple Heart, de la Distinguished Service Cross, de la Bronze Star, la Word War Two Victory medal, l'American Defense medal et le Combat Infantry Badge.

Rentré à HOOPER, il reprend l'exploitation de ses parents, et plus tard devient facteur rural pour l'US Postal Service.

Donald a rejoint la section locale des  anciens combattants de Hooper juste avant sa décharge de l'US Army. Il a été élu président dès la première année. C'était alors le premier vétéran de la deuxième guerre mondiale à occuper cette place. Il a ensuite occupé les fonction d'économe puis de trésorier de l'association. Il a aussi siégé au comité du club local de baseball durant 12 ans. C'est aujourd'hui (mars 1995) un membre toujours actif de l'association."


Un des héros des combats pour la libération de Vy les Lure

Captain Ralph J. YATES

commandant de la compagnie L, 3rd bat, 7th Infantry Regiment

 

Collection personnelle

Casque M1 de Captain 3rd IDUS

Ralph J. YATES est né à HALE CENTER, Texas, le 4 février 1916, il est le plus jeune fils des quatre enfants de Georges et Mozelle YATES.

Après ses études, il devient chauffeur routier pour Coca Cola et il est appelé à la conscription en janvier 1941. Il est stationné à Fort BLISS à EL PASO au Texas,        à l'époque de l'attaque de PEARL HARBOR.

Ralph prépare l'école d'officiers à Fort BENNING, Géorgie d'ou il est ensuite transféré sur le théâtre d'opération Européen.

Il est affecté au 7th Infantry Regiment, 3rd Battalion , compagnie L

Il participe aux batailles en Afrique du Nord, débarque en Sicile puis en Italie, il blessé à Anzio. Après sa guérison, il retrouve son unité à Messine et à Palerme.        Sa compagnie fur d'ailleurs la première à entrer dans Palerme et à Messine. Ralph  prends part à l'opération de débarquement sur les plages de Provence                 ou il est à nouveau blessé.

Ralph est promu Capitaine sur proposition de ses supérieurs devant une "Battle Field Commission", c'est à dire aux mérite pour son courage et sa détermination.

Il rejoint son unité lors de la montée vers l'Est et les contreforts des Vosges.

Ralph J. YATES va conduire sa Compagnie L (Love) a une action militaire exceptionnelle lors des combats retardateurs infligés aux Libérateurs par les Allemands.

Après la guerre, il se retire avec le grade de Major et part à la retraite en tant qu'invalide de l'Armée.

Ralph est titulaire de la Bronze Star (décernée le 22 juillet 1944 à Palerme), de la Silver Star et de la Croix de Guerre Française.

Insigne du 7th Infantry Regiment

 

Bronze Star                                            

Silver Star 

Casque M1 du 3ème bataillon du 7ème RI, 3rd Infantry Division

Cérémonie avec le Général John W. O'DANIEL le 14 mai 1945 à SALZBURG (Autriche) : remise de la        Distinguished Unit Citation à la compagnie L pour ses actions à Vy-les-Lure

Le 20 septembre 2015 à Vy les Lure, une cérémonie a eu lieu pour honorer le capitaine Yates et ses hommes libérateurs de la ville :

Je remercie les gars du Rock of the Marne pour leur prestation a la hauteur de l'évènement

 

 


Pvt Donald William HURD

ASN 32779983

 

Donald William HURD est né le 12 juillet 1923 à Rockland et habitait à Ganerville dans la banlieue de New York.

Il est appelé sous les drapeaux le 29 janvier 1943 et fait ses classes a Camp Upton, comté de New York avant d'être affecté dans la 3rd Infantry Division,

dans la compagnie E du 7th infantry regiment en date du 26 septembre 1944. Ce fantassin "rifleman" est promu 1ère classe le 13 octobre 1944.

Engagé avec sa division dans les Vosges, il est mortellement blessé par un éclat d'obus le 25 janvier 1945 à Benwihr, en Alsace .

C'est là que son casque a été retrouvé :

Casque M1 de Donald W HURD - Collection personnelle

Casque du Pvt Donald William HURD (Mc Cord 26B)

Donald William HURD est enterré au Cimetière Américain d'Epinal :

Honneur à son sacrifice pour notre liberté


Sergeant Hormidas J .BREAU

Le Sergeant Hormidasd J. BREAU , ASN 20112590, est né au Canada en 1915. leors du recensement de 1940 il habite dans le Massachusetts, à Gardner City.

Il s'engage dans l'US Army le 16 janvier 1941 à Fitchburd.

Il est affecté dans la 3rd Infantry Division, compagnie E, 2ème bataillon du 15th Infantry Regiment.

Le 5 septembre 1944, a l'approche de Besançon, il est mortellement blessé au combat. Hormidas décède le 10 septembre 1944.

Pour son sacrifice, il a été décoré à titre posthume par la Silver Star et la Purple Heart.

Silver Star Purple Heart

Hormidas repose dans le Cimetière Américain d'Epinal.

Respect


Accueil ׀ Sommaire I Préambule ׀  Récits Historiques ׀ Témoignages ׀ Galerie Photo ׀ Bibliographie ׀ Liens ׀ Me contacter ׀ Livre d'or I Musée

La 3rd IDUS ׀  Unités de la 3rd IDUS ׀ Organisation ׀ Historique Division ׀ Uniformologie ׀ Le GI américain ׀ Je recherche ׀ Plan du site ׀ Index du site I Statistiques du site I