L’offensive sur la ligne Hindenburg

Du 15 août au 26 septembre 1918

 

 

Une gigantesque ligne de défense avait été créée par les allemands, qui, dans l'esprit du Haut Commandement, devait

constituer un front inviolable destiné à paralyser les efforts des Alliés, supérieurs en nombre, et à laisser libre le plus de forces

possible pour combattre en Orient.

 

Cette barrière vaguement connue en 1917 sous le nom de ligne Hindenburg sera célèbre plus tard.

 

En six semaines, sans trêve, sans répits les Alliés, par des attaques répétées et conjuguées, ont réduit la poche que

l'invasion germanique avait creusée de Saint-Quentin au-delà de Montdidier et d'Albert.

Le dénouement est proche. Bientôt les Allemands seront contraints à implorer l'armistice pour se dérober à un désastre militaire

sans précédent...


 

Page précédente