Insigne du 756 th Tank Battalion

756th Tank Battalion

(756ème bataillon de chars)

                   

 

Les chars qui accompagnent les soldats du 15th Infantry Regiment dans la rue principale de Lure sont ceux de la

compagnie B du 756th Tank Battalion. Cette unité de chars était rattachée à la 3ème DIUS depuis la campagne

d'Italie et accompagna la division jusqu'à la fin de la guerre.

 

 A l’occasion du débarquement de Provence, le 756th Tank Battalion avait été subdivisé comme suit :

                            Compagnie A pour le 7th Infantry Regiment

                            Compagnie B pour le 15th Infantry Regiment

                            Compagnie C pour le 30th Infantry Regiment

Le 756th disposait de 3 compagnies de chars Sherman et une compagnie légère équipée de tanks M5

 
Un char Sherman M4  

  Un char Stuart M5

           

Chaque compagnie disposait de 17 chars au maximum, 5 étaient assignés aux 3 différentes platoons et 2 étaient réservés à la compagnie de commandement.

Les chars étaient numérotés comme suit :

De 1 à 5 = 1st platoon

De 6 à 10 = 2nd platoon

De 11 à 15 = 3rd platoon

Le n° 16 était le char de maintenance et le n°17, le char du capitaine

 


Selon le journal de marche du 756th Tank Battalion, voici les évènements relatés pour le 16 septembre 1944 :

 

« La compagnie B restait en support du 15th IR. Le 1er platoon accompagna l’avance du second bataillon du 15ème IR à travers

 ADELANS et se dirigea vers l’agglomération de LURE à travers champs. La résistance ennemie était faible et la platoon

se rassembla à LURE vers 17 heures.

A 21 h, les chars se déplacèrent avec l’infanterie à travers LURE mais furent ralentis par des tirs d’armes légères à l’est de LURE.

Le second platoon accompagnait le 1er bataillon du 15ème IR qui progressait sur la route principale en direction de LURE.

Le 2nd platoon se rassembla à LURE à 17 h 30.

Le 3rd platoon accompagnait le 3ème bataillon du 15ème RI durant son avancée à travers champs de QUERS à CITERS,

en direction de LURE.

Des barrages routiers furent établis à 17 h 30 à l’est de la jonction de la route avec la ville.

Le platoon leader accompagna un capitaine d’infanterie dans un ¼ ton véhicule pour une reconnaissance mais ne revint jamais... »

 

Le même journal ne parle pas de la compagnie A ni de la compagnie C à LURE pour ce jour

(La compagnie A était à VY LES LURE et la compagnie C passait par AILLEVANS, LONGVELLE, MOLLANS,

DAMBENOIT, RADDON,et RIGNOVELLE)


                                       HISTORIQUE:

 

                                                            du 756th Tank Battalion

 

Formation :

Constitué le 13 janvier 1941 dans la Regular Army (l’Armée d’Active permanente des Etats Unis) en tant que 756th Tank Battalion

(léger), le bataillon fut activé le 1er juin 1941 à Fort Lewis, dans l'état de Washington ou il débuta sa formation en tant que

composante du IXème Corps.

 

Il rejoint pour la première fois la 3ème DIUS après son départ de Fort Lewis le 4 août 1942 à Fort Ord, en Californie. C'est là qu'il

va accomplir son premier entraînement aux opérations amphibies (en prévision d'opérations de débarquement).

 

A Camp Picket, en Virginie, la compagnie A (renforcée) est alors rattachée au 7ème RI, tandis que la compagnie C fut rattachée

au 30ème RI. Le reste du bataillon se rendit à Fort Dix dans le New Jersey le 28 novembre 1942 pour achever sa formation.

 

Premiers combats :

La compagnie A et la compagnie C ont participé au débarquement de FEDALA en appui de la 3ème DIUS et on épaulé la

division dans l'exploitation de la première tête de pont sur le théâtre d'opérations d'Afrique du Nord.

 

Le reste du bataillon rejoignit ses premières unités à Port Lyautey (Maroc) en février 1943.

Le 7 mai 1943, le bataillon fut détaché de la 3ème DIUS et fit mouvement à Pont du Cheliff, Algérie, pour être placé sous le contrôle

du 1st Armored Corps

 

Le bataillon se déplaça ensuite à Petit Port au courant du mois de mai puis à Magenta, toujours en Algérie, début juin pour y suivre

un entraînement avec des éléments de la 5ème école de Tank Destroyer de la Vème Armée.

 

Le premier engagement de combat de l'ensemble du 756th battalion eu lieu à Paestum (Italie) le 17 septembre 1943, aux cotés

de la 45ème division d'infanterie. Il fut ensuite rattaché à la 34ème DI en date du 1er octobre, après avoir supporté la 45ème DI dans

sa progression. Il poursuivi ses missions jusqu'au 20 octobre, date à laquelle il fut placé sous le contrôle du VIème Corps.

 

Après avoir accompli de nombreuses missions de combat, le bataillon fut débaptisé 756th Tank Battalion (light) pour recevoir

l'appellation de  756th Tank Battalion, ceci par un ordre général n°107 du Quartier Général de la Vème Armée, daté du

15 décembre 1943.

 

Le bataillon supporta la 34ème DI durant ses assauts pour franchir le fleuve Rapido, la seconde tentative étant couronnée de

succès le 29 janvier 1944, le 756th a été ainsi la première unité alliée à entrer dans Cassino.

Le bataillon continua à épauler la 34ème DI en combats rapprochés jusqu'au 22 février, date à laquelle il fut relevé après avoir

subi de lourdes pertes tant en hommes qu'en matériel.

 

Pendant la période du 11 mai au 10 juin 1944, le bataillon opéra des actions de combat à pas moins de onze reprises.

Il participa à toutes les phases de la progression sur Rome et ne fut relevé que le 10 juin 1944, soit six jours après la chute

de Rome.

 

Le 756th Tank Battalion fut alors mis à la disposition de la 3ème DI à Qualiano, près de Naples le 19 juin, alors que la division

(après avoir été la première à rentrer dans Rome) était en pleins préparatifs en vue de « l’invasion » (dixit) du sud de la France.

 

Excepté deux courtes périodes durant lesquelles le 756th était avec la 103ème DIUS, le bataillon resta au cotés de la 3ème DIUS

jusqu’à la fin de la guerre... c’est dans ce cadre que les unités du 756th ont combattu dans la région de Lure aux cotés de la

3ème DIUS...

 

Chars detruits pres de Vesoul 12-09-1944

Cette photo montre des Sherman M4 du 756th Tank Batalion détruits le 12 septembre 1944 près de Vesoul. Ces chars ont été attaqués par des canons anti char allemands

de 75mm.

 

Son combat le plus dur eu lieu durant la bataille de la poche de Colmar (22 janvier au 5 février 1945) alors qu’il eu à subir les tirs

précis et convergents de l’ennemi, à coups de panzerfaust, et de chars de combat, cependant qu'au coeur de la bataille le 756th

infligea de lourdes pertes aux blindés ennemis et à leurs servants.

 

Depuis le jour J du débarquement de Provence, le 15 août 1944 au 8 mai 1945, le 756th fut continuellement en opérations, excepté

une courte période de 10 jours.

 

Après la guerre, le bataillon fut désactivé le 8 février 1946 à Camp Kilmer, dans le New Jersey.

 

Activé de nouveau à Fort Benning, en Georgie le 1er août 1946, il fut ré-organisé et rebaptisé en tant que 756ème  bataillon de chars

lourds le 15 janvier 1948. Il est finalement re-désigné 73ème bataillon de chars lourds le 10 janvier 1949.


Sources :

« The History of the Third Infantry Division in World War II »   page 571

« Tank Battalions of the U.S. Army » de James A. Sawicki, Wyvern Publications, Dumfries Virginia (1983) page 331)


Retour SOMMAIRE

Page précédente

 

                        Accueil ׀ Sommaire ׀ Préambule ׀  Récits Historiques ׀ Témoignages ׀ Galerie Photo ׀ Bibliographie ׀ Liens ׀ Me contacter ׀ Livre d'or

        La 3rd IDUS ׀  Unités de la 3rd IDUS ׀ Organisation ׀ Historique Division ׀ Uniformologie ׀ Le GI américain ׀ Je recherche ׀ Plan du site ׀ Index du site

                                       

Auteur Thierry JUIF
Copyright © 2005. Tous droits réservés.